Édition 2023

Ma langue maternelle va mourir et j’ai de la peine à vous parler d’amour

Ma langue maternelle va mourir et j’ai de la peine à vous parler d’amour
Un hymne à la diversité et à la différence.

Dans Ma langue maternelle va mourir, Yannick Jaulin part de son enfance et de son parlanjhe maternel des Deux-Sèvres pour dénouer les fils de la domination que cache, à peine, l’histoire des langues non nationales. Des langues estampillées minoritaires, des oralités menacées de mort annoncée.

Lui, Yannick Jaulin, chérit le génie de ces parlés, leur inventivité, leur plasticité… Cela devient une ode, parfois mélancolique, souvent pleine d’humour. Pour ce faire, il réveille ses souvenirs d’enfance. Devient conférencier consultant quelques notes sur un lutrin. Prend des allures de chroniqueur s’amusant des clins d’oeil de l’actualité. Joue le « plouc », se transforme en peintre précis des chemins de campagne avant de lancer un pas de danse ou de laisser écouter la musique et les chants d’Alain Larribet.

Finalement, ce mélange de légèreté et d’érudition, de rappels historiques et d’anecdotes souriantes, sonne comme un hymne à la diversité et à la différence.

Artiste(s)